Que se passe t-il?

Comment imaginer que mon article suivant se ferait dans un tel contexte! Inimaginable! J’ai la chance d’être confinée dans un environnement très agréable. Ces derniers 10 jours j’ai pu profiter de jardiner sous un beau temps printanier. A ce jour, le 30 mars, que dire de l’avenir? Notre activité de chambres d’hôtes est-elle compromise? Ce sera pour moi une première saison complète, comment puis-je anticiper les mois à venir? Impossible de répondre à toutes ces questions. J’avais convenu d’un rendez-vous avec une personne de Gîtes de France pour la qualification écoGîte. Nous avons dû reporter cette entrevue. En attendant, le jardin lui ne s’arrête pas d’évoluer au fil des jours et des semaines. Le printemps a déjà pointé son nez avant l’heure, la végétation s’est éveillée, les fleurs des arbres fruitiers sont sorties et ont laissé place aux feuilles. Après avoir planté beaucoup de végétaux il me faut arranger les parterres, je bataille beaucoup avec les cailloux. J’aimerais que notre maison ait une jolie parure. J’en profite pour passer un amical salut à tous mes hôtes venus en 2019. J’espère que le virus ne vous a pas touchés et que vous attendez sagement que « l’orage passe ». Puisse cette pandémie nous remettre dans un chemin plus vertueux, plus préoccupés par notre environnement. N’est-ce pas un avertissement!

Un coucher de soleil hivernal
la sente redessinée, un muret de pierres sèches et le cyprès
de jolies petites tulipes